Navigation Menu
Le Vietnam, une aventure à vivre en famille

Le Vietnam, une aventure à vivre en famille

By on Déc 12, 2014 in Idées de Voyage | 0 comments

Un pays fort en contrastes

Le Vietnam a un passé tourmenté, mais il est résolument tourné vers le futur. Pendant mille ans, le voisin chinois a occupé le pays, avant que les Occidentaux prennent le relais. Aujourd’hui, le peuple vietnamien est fier de son indépendance, conquise de haute lutte.

Voyager dans ce pays communiste, c’est aller à la rencontre d’un peuple de près 90 millions d’individus, plutôt jeunes. Les Vietnamiens, très dynamiques, se lèvent dès cinq heures du matin pour aller faire des exercices dans les jardins publics et surfent sur les réseaux sociaux. Le pays, en pleine croissance, a la fièvre des affaires, mais il reste attaché également à son passé. On peut parler de Vietnam à deux vitesses.

À Hô-Chi-Minh-Ville, véritable poumon économique, ou à Hanoï, la capitale administrative, on trouve un pays de plain-pied dans le XXIe siècle. Ces villes sont de véritables ruches bruissantes où la circulation est ininterrompue. Mais dès qu’on sort un peu des grandes agglomérations, au fin fond du delta du Mékong par exemple, on tombe sur un pays beaucoup plus lent et proche des traditions millénaires.

Les contrastes sont saisissants entre le Nord et le Sud, les campagnes et les villes, l’ethnie Viet et les ethnies minoritaires.

 

Le Sud, le poumon économique

Le meilleur moment pour partir au Vietnam dépend de la région dans laquelle vous vous rendez. Là aussi les contrastes sont importants. Il peut faire beau dans le Nord, pendant que le Sud est en pleine mousson.

Dans le Sud, la période sèche s’étend de décembre à avril. C’est le meilleur moment pour découvrir les méandres du delta du Mékong. Les abords du fleuve restent par endroits comme Marguerite Duras les a décrits dans son roman L’Amant. Sur ses canaux, dédiés au commerce, il est possible de visiter des marchés flottants. Il est conseillé de louer un bateau pour découvrir le delta de l’intérieur et faire escale dans un marché couvert pour manger une délicieuse soupe phô.

À cette période, la charmante ville de Hué vous tend les bras. Située tout au centre du pays, l’ancienne capitale regorge de trésors architecturaux. Traversée par la rivière des Parfums, elle est un haut-lieu de la culture Viet. Il est possible d’y visiter l’ancienne cité impériale de la dynastie des Nguyen, le temple de la Littérature ou la pagode la Dame céleste.

 

La beauté sauvage du Nord

Au Nord, l’été a lieu de mai à octobre. Même s’il peut pleuvoir durant cette période, il fait très chaud. Idéal pour apprécier la baie d’Ha Long, dans le golfe du Tonkin.

Formée de près 2 000 îles et pitons rocheux, c’est un site naturel exceptionnel. Si la chaleur vous pèse, vous pouvez toujours aller chercher la fraîcheur dans les montagnes, près de Sapa. Cette ville d’altitude située à la frontière chinoise vous permettra de rencontrer les Hmongs, une des nombreuses minorités du pays. Ces ouvriers agricoles vivent en clan.

On reconnaît les femmes hmongs grâce à leurs costumes traditionnels noirs ou colorés, tissés à la main. Il est possible de visiter leurs villages et d’acheter leur artisanat, à condition d’être accompagné.

La fête du Têt, le nouvel An vietnamien, célèbre l’arrivée du printemps. Elle a lieu entre mi-janvier et mi-février. Tout le pays est en fête pendant plusieurs jours. C’est un bon moment pour découvrir le Vietnam en famille.

Toutes les informations nécessaires pour préparer votre voyage sont sur www.amplitudes.com.

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *